Arman Tadevosyan

Corps isolés.

On assiste, dans la société contemporaine, à une tendance à la commercialisation du corps humain. On a oublié, par exemple, cette vieille sagesse judaïque, qui considérait le corps humain comme un micro-univers, connecté en permanence avec l'infini de l'Univers... On passe ainsi, peut-être, à côté d'une autre dimension du corps, celle d'un corps intouchable... irréel...

Arman Tadevosyan, lui, fait apparaître cet aspect «invisible» du corps.
Il le matérialise et laisse apercevoir son caractère physique et anatomique d'une manière surtout symbolique.
L'objet de sa peinture est l'être humain lui-même, «impressionné» sur la toile.
Cette impression, directe, brute, sans médiation, permet paradoxalement de voir apparaître dans le tableau, la trace spirituelle des corps.
Celle qui contient les complexes, la trace des évènements passés- parfois le refus, l'exil... parfois la découverte de ce qui était caché, voilé...

Ces empreintes de corps se dissolvent dans une brume colorée, cherchant avec elle un rapport organique, et tentant de restaurer les traces d'un être dans l'espace, le temps, l'histoire...
Parfois les relations de corps à corps, ou de corps à ombre colorée sont contrastées, parfois au contraire elles sont à peine visibles, créant l'impression que les corps sont en mouvement dans l'espace, pris dans un mouvement cosmique.
La dimension cosmique est primordiale pour le peintre: il crée un espace mental, donne une forme à des états d'âme issus de sa conscience, et se manifestant sous la forme d'images.
Les empreintes de corps, séparées de leur «moule», tentent d'atteindre une forme de libération.
Face à l'équilibre ainsi trouvé entre l'ombre colorée et les corps, on peut évoquer, peut-être, la théorie anthroposophe de Steiner: la composante physique de la couleur devient composante spirituelle.
Le vert/ intellect... le bleu/ renoncement à soi-même... le jaune/ catharsis... s'unissent pour devenir une création visiblement spirituelle.
Pour le percevoir, il n'est besoin que d'une vision, ou d'un regard … spirituels.

Par Gohar SMOYAN
Traduction Ani Amalbachian et Emmanuelle Costet.

Informations

Techniques
Peinture
Ville
Jarville La Malgrange
Téléphone
Email
contactez l'artiste par email
Profil Facebook
https://www.facebook.com/armtadevos